Ebourgeonnage

L’ébourgeonnage
 
Il se réalise de mai à juin, il consiste à supprimer toutes les jeunes pousses qui sont inutiles pour la vigne car elles ne sont ''pas fructifères" et peuvent donc épuiser la souche en utilisant des réserves. Sur une tomate, on les appelle les gourmands.
 
Trop de végétation sur une vigne peut provoquer son étouffement et la propagation trop rapide de mildiou ou de l'oïdium. Pour s'en protéger, mieux vaut éviter l'abondance de feuillage.

L'ébourgeonnage consiste à supprimer une partie des rameaux fructifères mais qui n'arriveraient pas à maturité au moment des vendanges,  supprimer du feuillage (risques de maladies)  et aussi limiter les rendements (cahier des charges AOC Bourgueil).
 
L'épamprage
 
Cela consiste à supprimer les pampres qui sont des rameaux qui poussent directement sur le cep et sont donc en général non fructifères. En début de saison ils sont tendres et facile à éliminer à la main.
 
 
 
L'équipe du Domaine Lamé Delisle Boucard avec la présence d'Eric Degaugue au centre.
 


Les constatations
 
 
On a pu remarquer à l'intérieur de certains tuyaux que des nids d'œufs de fourmis étaient présents aux pieds  des jeunes plants. Les poules d'Ingrandes en raffolent !!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le développement des premières grappes s'accélère à cause de l'alternance soleil/pluie de cette semaine.
 
 
Avec René Boucard, le papa de Philippe, nous avons désherbé à l'aide d'une binette les jeunes plants de vigne afin d'éviter que celles-ci soit étouffés par la végétation.
 
 
   Avant 


Après


 

Traitement de la vigne

Ce lundi, Philippe Boucard a effectué un traitement sur la vigne des poules.

De la bouillie bordelaise a été pulvérisée sur la vigne qui était au stade 5 feuilles.

La bouillie bordelaise est un fongicide à base de sulfate de cuivre additionné de chaux éteinte et d'eau. Elle est aujourd’hui  utilisée pour lutter contre de nombreuses maladies de la vigne, dont le mildiou et les maladies bactériennes.

La bouillie empêche le développement des champignons en bouchant leurs spores.

 
 
 
Les poules ont été renfermées dans leur enclos  pendant les 24 heures suivant le traitement afin de leur éviter d'inhaler le produit.
 

 
 
     Les Gélines noires d'Ingrandes-de-Touraine, à 4 mois

Renouvellement du cheptel

Comme annoncé dans cet article, la Géline Noire, volaille de chair par excellence et bonne pondeuse va servir à  renouveler le troupeau installé en janvier.

Depuis février les naissances de poussins se suivent mais 8 mois d'élevage leur seront nécessaires.

Nous avons aussi acheté une centaine de poulets de chair de 4 semaines,  provenant de chez Luc Mahieu à la ferme de Villiers à Crouzilles ,  afin de satisfaire notre appétit.

 Trois races ont été sélectionnées : poulet rouge cou nu, poulet noir cou nu et poulet rouge cou plein.
Ces '' poulets de vignes'' seront prêts à être dégusté à partir d'août !




Intervention mécanique


Sur notre parcelle test, nous pratiquons l'enherbement total. Le couvert permanent lutte en effet contre l'érosion et le ruissellement et renforce ainsi la résistance du sol au passage d'engins si besoin indépendamment de la pluviométrie. C'est un mode de culture nécessaire quand on défend la biodiversité.

Toutefois, en raison de la concurrence du couvert herbacé avec la vigne vis-à-vis de l'eau mais aussi des éléments nutritifs, la présence de cette végétation que les poules nous aident à maîtriser va avoir des conséquences sur le développement et la production de la vigne. Ces conséquences seront plus ou moins importantes selon les conditions climatiques, les disponibilités en éléments nutritifs et les espèces présentes dans la parcelle.

La période de sécheresse que nous avons connu ce printemps a durci le sol. Depuis une semaine, les poules s'agglutinent le long du grillage et semblent s'ennuyer. Elles ont l'air d'apprécier les jeunes feuilles de la vigne et entre coups de bec et d'ailes, le 1er rang de vignes s'abîme.
L'herbe manque et le poules ne savent plus gratter.

Pour toutes ces raisons, un passage avec une charrue à disques a été effectué dans deux interrangs sur trois.


 Aussitôt, les poules ont  repris une activité normale de grattage ce qui va leur permettre de se nourrir de la faune et la flore du sol et donc d'empêcher le développement des espèces nuisibles à la vigne.