Journée taille et toque




Dans la vigne aux poules, Philippe nous a expliqué  comment tailler une vigne.
 
 
 
 Après les explications  théoriques, s'en est suivi la pratique,
  sous l'œil averti de Philippe Boucard et Eric Degaugue
 

 
Heureusement, comme nous sommes débutants , nous sommes dispensés de tailler toute la parcelle.
 
 Récompense après cet exercice intense ,  les dames ont préparé en cuisine l'apéritif avec Vincent.
 


Le point d'orgue du repas fut la dégustation du millésime 1964 qui nous incite tous à encaver du Bourgueil pour les générations futures .
La journée s'est terminée d'une visite du domaine et du chai par Philippe.

C'était un grand moment de convivialité et de partage. D'autres activités seront organisées dans les vignes , n'hésitez pas à nous demander d' en être tenu informés en nous envoyant un email à  : ingrandes@outlook.fr

Poulette farcie aux poires et au foie gras


Ingrédients
1 poulette , 4 poires , 1 beau lobe de foie gras (650 gr)
2 bâtons de cannelle , 5 gr de poivre en grains , 15 g gros sel ,2 étoiles d’ anis , 1 branche de céleri.
2 carottes

 

Méthode
Désosser complètement la poulette en détachant délicatement la chair le long des os.
Cela demande une certaine dextérité. Un bon boucher peut facilement vous aider.
Eplucher les carottes et les faire revenir dans une poêle avec du beurre.
Eplucher les poires , les entailler et les cuire doucement dans une poêle avec du beurre.
Mixer les épices  (dans un petit mixer à grains de café).
Frotter le foie gras avec les épices.
Placer la volaille dans une terrine , répartir les poires de manière uniforme.
Placer le lobe de foie gras , presser pour bien épouser la forme de la terrine .
Recouvrir de poires , parsemer de céleri finement émincé .
Refermer la poulette sur elle-même, recouvrir d’une feuille d’aluminium et d’un couvercle.
Cuire 60 minutes à 110°c au bain marie , laisser poser au froid 2 jours complet et
déguster  la terrine tranchée avec de belles tranches de pain de campagne accompagné de la
 cuvée '' Terre d'adoption'' millésime 2011  de Laurent Herlin à Bourgueil






 

Le rosier, sentinelle de la santé de la vigne

Nous avons planté une trentaine de rosiers dans la parcelle; ce n'est pas uniquement à des fins esthétiques.
Ils nous préviendront de l'éventuelle contamination de la vigne.
Les rosiers ont été plantés à chaque extrémité des rangs
 



























Le rosier est très sensible aux différents champignons ,tels l’oïdium  ou le mildiou , ainsi qu’aux pucerons. Bien qu’il ne s’agisse pas des mêmes souches que celles qui attaquent la vigne, la présence de ces pathogènes sur les rosiers permet  au vigneron d'anticiper les traitements.

Le mildiou est un champignon parasite qui affecte la vigne. Une plante infectée présente des taches huilées sur la face supérieure des feuilles et un feutrage blanc sur la face inférieure.

L'oïdium est aussi un champignon qui s'attaque à la feuille des végétaux. Les feuilles sont recouvertes de mycélium blanc, à l'apparence d'une poudre blanche, sur les deux faces. La feuille s'enroule, se dessèche. Privée de possibilité de synthétiser la chlorophylle , la plante végète.

Jadis le rosier avait un coté pratique car le labour et généralement le travail du sol se faisaient à l'aide d'un cheval. Il n’était pas rare qu’en tournant en bout de rang, le quadrupède n’arrache un pied de vigne ou un piquet. Aussi la plantation de rosiers et ses fleurs aux couleurs très visibles en bout de rang incitaient très efficacement l’animal à effectuer un virage plus large, entraînant la charrue bien hors du rang, et à mieux « viser » au moment d’entrer dans le rang suivant.
Leur présence est possible en absence de désherbage chimique.

 
Nous avons rencontré un pépiniériste à Doué la Fontaine que nous vous recommandons. Il nous a conseillé sur le porte greffe par rapport à la nature du sol

PEPINIERS DESSEVRE
24 route de Montreuil
49700 Doué la Fontaine
Tél : 06 86 67 60 27
dessevre.pepinieres@orange.fr

Oeufs de poule en meurette au Bourgueil

Une bonne  idée pour manger un œuf de poule élevée en plein air.

Pour 4 personnes

Ingrédients

4 œufs
2 carottes
1 branche de cèleri
1 poireau
1 échalote
20 g de beurre
35 cl de vin de Bourgueil
25 cl de bouillon de poule
4 tranches de pain de campagne
Persil, Sel, poivre

Méthode

Se servir  un verre de 15 cl de Bourgueil et goûter.
Chauffer le reste du vin dans une casserole et faire réduire de moitié
Laver, éplucher et couper les légumes en petits dés. Les faire revenir dans une sauteuse avec du beurre. Ajouter le bouillon de poule. Réduire de moitié, ajouter le vin et rectifier l'assaisonnement..
Griller les tranches de pain de campagne.
Pour pocher les œufs: Faire chauffer un large casserole d'eau. Lorsque l'eau est bouillante, ajouter une cuillère de vinaigre, et casser un œuf dans une tasse et plonger délicatement dans l'eau frémissante pendant 2 minutes . Faire de même avec les autres œufs.

Dresser un assiette creuse avec la sauce et l'œuf. Saler et poivrer et décorer avec du persil

 

Déguster l'œuf avec la cuvée Bretêche du Domaine de la Chevalerie  à Restigné.

Premières observations

Premières observations faites 2 semaines après l'introduction des poules dans les vignes;
 
- Entre la première et la deuxième photo une grande différence au niveau de la hauteur et de la densité de l'herbe entre les ceps de vigne.
 
-  Actuellement un rendement en œufs en diminution ,  ce qui est courant avant une période de froid, ou bien en fin d'un cycle.
Il faut savoir que les poules font des pauses plus ou moins longues entre deux cycles de ponte. Ces cycles sont différents selon les poules .....
Une idée ?? un peu  de Bourgueil  dans les abreuvoirs pour que les filles se remettent à pondre !!
 
- Certains œufs présentent une coquille rugueuse , cela peut être la conséquence d'un manque  en protéines et calcium. Un complément en pois de printemps ( broyés) ainsi qu'en coquille d'huitres va être intégré à   l'alimentation